Lancement de la 11ème édition du Fonds francophone pour les Droits de l’Homme (OIF)

L’appel à projets du Fonds Francophone pour les Droits de l’Homme (FFDH) est consacré cette année à la promotion et la protection des droits des personnes migrantes. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 10 mars 2017.

JPEG

Créé en 2005 par l’Organisation internationale de la francophonie, le Fonds francophone pour les droits de l’Homme « Martine ANSTETT » (FFDH) finance chaque année des projets de formation, de publication ou encore l’organisation de manifestations et d’activités sur un thème déterminé, dans les domaines de la démocratie, des droits de l’Homme et de la paix. Les bénéficiaires sont les organisations de la société civile, notamment les ONG, œuvrant dans l’espace francophone.

1. Appel à projets sur la thématique de l’abolition de la peine de mort :

Après l’abolition de la peine de mort en 2016, l’appel à projets 2017 du FFDH est consacré cette année à la promotion et la protection des droits des personnes migrantes.

Au cours des dernières années, la question des migrations internationales est devenue un sujet de préoccupation majeur pour la communauté internationale. Depuis quelques années, une grave et malheureusement durable crise migratoire touche, en particulier, l’espace francophone, notamment en Afrique, au Moyen-Orient, dans les Caraïbes et en Asie du Sud-Est. À titre d’exemple, le Liban, pays membre de l’OIF, se place en 3e position parmi les pays accueillant le plus grand nombre de réfugiés, avec plus d’un million de réfugiés sur son sol. En Afrique, la situation est également préoccupante dans quasiment l’ensemble des pays francophones.

Les activités de l’OIF en faveur de la promotion et de la protection des personnes migrantes s’inscrivent dans le prolongement de la déclaration de Bamako (2000), texte normatif et de référence de la Francophonie dans les domaines de la démocratie, des droits et des libertés et celle de Saint-Boniface (2006), qui porte sur la prévention des conflits et la sécurité humaine. Lors de son discours devant l’Assemblée générale des Nations unies à l’occasion de la réunion plénière de haut niveau sur la gestion des déplacements massifs de réfugiés et de migrants, la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean a rappelé, le 19 septembre 2016, la nécessité à la fois d’agir face aux situations tragiques rencontrées par les migrants et de soutenir des actions visant les causes de départs.

C’est dans ce contexte que le Fonds Francophone pour les droits de l’Homme « Martine ANSTETT » soutiendra en 2017 des projets d’OSC de l’espace francophone qui œuvrent pour la promotion et la protection des droits des personnes migrantes. Trois approches peuvent être adoptées par les ONG intéressées à répondre à cet appel à propositions :

- Apporter des solutions pratiques aux problèmes des personnes migrantes ;
- Inciter les autorités nationales à adapter leur législation et leurs politiques publiques afin de mieux protéger les droits des personnes migrantes ;
- Sensibiliser l’opinion publique aux droits des migrants.

2. Modalités de dépôt des projets :

- Le montant du financement sollicité au titre de chaque projet ne peut excéder 20 000 € ni représenter plus de 80% du budget total du projet.
- Les termes de référence ainsi que l’ensemble des conditions d’éligibilité et les modalités de soumission des projets sont disponibles sur le site de l’OIF.
- La date limite de dépôt des dossiers est le vendredi 10 mars 2017 (minuit heure de Paris).

Dernière modification : 01/03/2017

Haut de page