4ème édition du Salon pour la promotion des études françaises (SAPEF)


4EME EDITION DU SALON POUR LA PROMOTION DES ETUDES FRANÇAISES – SAPEF
DU 12 AU 14 NOVEMBRE 2015


Discours de Mme Christine ROBICHON
Ambassadrice de France au Cameroun
(Yaoundé, 12 novembre 2015)

 

-  Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur,

-  Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé,

-  Mesdames et Messieurs les représentants des universités et des institutions publiques et privées du Cameroun et de France

-  Mesdames et Messieurs,

Le nombre d’étudiants qui, à travers le monde, vont poursuivre leurs études à l’étranger ne cesse de croître rapidement. Il devrait passer de 3 à 6 millions ces 5 prochaines années. Ni le Cameroun ni la France ne sont à l’écart de cette évolution, reflet de la mondialisation.

JPEG

La France, qui accueille 300 000 étudiants étrangers, est la 3ème destination des étudiants internationaux. La maîtrise de sa langue facilite l’accès à son enseignement supérieur aux étudiants de plus de 47 pays répartis sur les 5 continents.

Plus de 7 500 jeunes camerounais étudient en France actuellement. La France est fière d’être la destination privilégiée des étudiants camerounais et souhaite les accompagner au mieux. Son système d’enseignement supérieur est à la fois diversifié et performant. Il délivre des diplômes dont l’excellence est reconnue. Ses établissements d’enseignement supérieur et ses centres de recherche bénéficient d’une renommée internationale : 87 universités, plus de 200 écoles d’ingénieurs, plus de 100 écoles de commerce, 120 écoles publiques supérieures d’art, auxquelles s’ajoutent les écoles spécialisées dans des secteurs spécifiques comme le social, le paramédical, le tourisme, le sport.

JPEG

La France consacre plus de 20% de son budget à l’éducation. L’Etat français prend directement en charge environ 90% du coût des études de chaque étudiant des établissements publics. Aucune distinction n’est faite entre les étudiants étrangers et les étudiants français. La France veut poursuivre cette politique d’accueil généreuse.

La France cherche également à développer la coopération entre ses universités et les universités étrangères. Vous en trouverez plusieurs exemples sur ce salon.

L’Ambassade de France, à travers Campus France et l’Institut français du Cameroun, est à l’initiative de ce Salon pour la Promotion des Etudes Françaises au service de l’enseignement supérieur, de la formation et de l’insertion professionnelle des étudiants et des lycéens du Cameroun. Ce salon se tient alternativement à Yaoundé et à Douala. Nous en sommes à la 4ème édition et cette année, l’accent est mis sur l’orientation académique et professionnelle, ce qui répond à un besoin d’autant plus important que la complexité du monde du travail s’accroit sans cesse.

Ce salon est devenu un moment majeur de la coopération universitaire internationale au Cameroun. Environ 40 établissements d’enseignement supérieur y participent.

Les visiteurs, étudiants, lycéens et parents, pourront découvrir :
. les avantages d’une orientation académique anticipée et un projet professionnel réussi,
. le système d’enseignement supérieur français,
. les formations délocalisées et co-diplômantes offertes par les universités et instituts d’enseignement supérieur du Cameroun en partenariat avec des établissements français,
. les possibilités de cotutelle et codirection de thèse.

Ils pourront aussi s’informer sur les procédures CampusFrance qui encadrent la mobilité étudiante vers la France.

Je remercie notre partenaire officiel CAMTEL, cette grande entreprise qui nous accueille et qui s’engage auprès du SAPEF pour deux ans, signe de l’intérêt qu’elle porte à l’avenir du Cameroun et à la formation de ses cadres.

Je remercie les universités et les écoles françaises et camerounaises, ainsi que les entreprises partenaires pour leur participation et leur soutien.

Je formule le vœu que ce salon soit un lieu de rencontres et d’échanges fructueux. La présence d’entreprises aidera les visiteurs à cerner les diplômes porteurs, l’évolution des secteurs et leurs débouchés. Des conférences, tables rondes et ateliers thématiques donneront aux étudiants l’opportunité de mieux définir leurs projets d’étude grâce à des discussions avec des professionnels. Un service d’orientation gratuit leur est proposé pendant trois jours.

Le SAPEF, belle vitrine de la coopération universitaire entre la France et le Cameroun, permet de développer la complémentarité entre nos deux pays et d’entretenir les liens humains si importants à l’amitié entre nos deux peuples.

Je souhaite que ce salon soit pour tous un moment utile et prometteur.
Je vous remercie.

Dernière modification : 16/11/2015

Haut de page