COP 21 - Engagement des entreprises françaises en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique - Déclaration de M. laurent Fabius

Paris, le 26 novembre 2015

 


DECLARATION DE M. LAURENT FABIUS,
MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL
ET PRESIDENT DE LA COP21

 

COP 21 - ENGAGEMENT DES ENTREPRISES FRANÇAISES EN FAVEUR DE LA _ LUTTE CONTRE LE DEREGLEMENT CLIMATIQUE

Je salue l’engagement pris par 39 des plus grandes entreprises françaises de soutenir la conclusion d’un accord ambitieux lors de la Conférence de Paris sur le climat, permettant de limiter effectivement le réchauffement climatique en deçà de deux degrés.

Je salue également leur engagement d’investir, dans les cinq prochaines années, au moins 45 milliards d’euros dans des projets industriels et de recherche et développement en faveur des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et d’autres technologies sobres en carbone.

Nombre d’entre elles ont pris au cours des derniers mois de nouveaux engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’investissement dans les énergies renouvelables et de réduction de leurs investissements dans le secteur des énergies fossiles, notamment du charbon.

Ces engagements s’inscrivent dans la démarche de mobilisation de l’ensemble de la société – villes, régions, organisations non gouvernementales, entreprises et citoyens - que nous avons voulu susciter en vue de la Conférence de Paris, dans le cadre du « Plan d’action Lima-Paris ».

En complément des engagements pris par les Etats et de l’accord qui doit être trouvé d’ici le 11 décembre, ils contribueront à accélérer la transition vers une économie décarbonée. J’appelle tous les acteurs à se joindre à cet effort collectif.

Je souhaite que cette mobilisation des acteurs non gouvernementaux se poursuive au-delà de la Conférence de Paris et que la gouvernance du « Plan d’action Lima-Paris » fasse toute sa place à l’ensemble des acteurs de la société civile.

Dernière modification : 26/11/2015

Haut de page