Communiqué de presse - projet d’amélioration de l’approvisionnement en eau potable - Signature d’une convention de financement

Yaoundé, le 24 janvier 2014

 


COMMUNIQUE DE PRESSE

Signature d’une convention de financement
pour un montant global de 52.265.789.410 FCFA (79 678 682,31 €)

entre la République du Cameroun et l’Agence Française de Développement (AFD)

pour le financement du projet d’amélioration de l’approvisionnement en eau potable
de Yaoundé, Edéa, Bertoua et N’Gaoundéré

 

Le 24 janvier 2014 a été signée entre la République du Cameroun, représentée par Monsieur Yaouba Abdoulaye,
Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire,
l’Ambassadrice de France au Cameroun, Madame Christine ROBICHON, et l’Agence Française de
Développement (AFD)
, représentée par Monsieur Hervé CONAN, son Directeur à Yaoundé, une convention de
financement, en la présence de Messieurs Basile ATANGANA KOUNA, Ministre de l’Eau et de l’Energie, et
Alamine OUSMANE MEY Ministre des Finances.

Cette convention de financement va contribuer à la mise en oeuvre du projet d’amélioration de
l’approvisionnement en eau potable de Yaoundé, Edéa, Bertoua et N’Gaoundéré
, à travers la réalisation
d’infrastructures de production et de distribution d’eau potable. Cette convention vient donc formaliser un prêt
souverain de l’AFD à l’Etat camerounais d’un montant de 52 265 789 410 FCFA (79 678 682,31 €)
.

Ce projet vise à améliorer l’accès à l’eau potable des populations de Yaoundé, Edéa, Bertoua et N’Gaoundéré,
et devrait toucher près d’un million de personnes. La situation de l’approvisionnement en eau potable au Cameroun
est en effet aujourd’hui dégradée, et seulement 30% des ménages sont raccordés au réseau en milieu urbain. La
mise à niveau du service passe par des investissements importants
à la fois pour augmenter les capacités de
production et étendre les réseaux de distribution d’eau potable.

L’objectif du projet est ainsi d’améliorer l’accès à l’eau potable (i) en augmentant le taux de desserte et (ii) en
renforçant la durabilité de la gestion du secteur – efficacité opérationnelle et équilibre financier du secteur – afin de
garantir le succès de la réforme engagée par le Gouvernement et fortement soutenue par l’AFD.

Sur les 4 villes, les capacités de production d’eau potable seront augmentées de 64 000 m3/j.

Ce projet sera mis en oeuvre par la CAMWATER, dont les capacités de gestion seront renforcées.

La signature de cette convention de financement concrétise le soutien de la France et de l’AFD au secteur de l’eau
urbaine au Cameroun.

 

Lire le discours prononcé par l’ambassadrice à cette occasion

 

Lire les articles parus dans la presse locale sur ce sujet

Dernière modification : 27/01/2014

Haut de page