Été 2016 : de la solidarité internationale au Cameroun !

PNG

Le Cameroun a accueilli durant l’été 4 projets de chantier de solidarité internationale (programmes JSI / VVV-SI) appuyés par le Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International (MAEDI) et France Volontaires. Cette initiative, fortement saluée tant par les structures françaises et camerounaises, a permis de valoriser les actions de coopération franco-camerounaise, en et particulier l’engagement des jeunes Français et Camerounais pour promouvoir la solidarité internationale.

Présentation du programme JSI / VVV-SI :

Les programmes Jeunesse, Solidarité Internationale (JSI) et Ville, Vie, Vacances /Solidarité Internationale (VVV-SI), créés au début des années 1990 pour favoriser l’engagement des plus jeunes (16-25 ans) sur des actions de solidarité internationale et d’éducation au développement, sont gérés par le FONJEP (Fonds de Coopération de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire) en partenariat avec le MAEDI. Ils ont pour objectif d’encourager l’action des organisations de jeunesse. Le dispositif VVV-SI s’adresse plus particulièrement à des jeunes en milieu urbain.

Dans la plupart des cas, l’action menée sur place dans le cadre de ces chantiers est un projet de réhabilitation d’infrastructures collectives (souvent en milieu scolaire ou parascolaire) qui sert de base à une rencontre et à des échanges interculturels entre un groupe de jeunes français et un groupe de jeunes camerounais. Les projets autour du sport, de l’animation culturelle ou de l’éducation à l’environnement se développent.

Retour sur les projets :

Au Cameroun, 4 projets ont été organisés durant l’été. Chacun de ces projets a bénéficié d’un appui du Département pour un montant compris entre 7 000 et 7 500 euros.

1. Projet Apprentis d’Auteuil / Foyer de l’Espérance :

Visité le 1er juillet par André Vallini, Secrétaire d’État chargé du développement et de la Francophonie, à l’occasion de son déplacement au Cameroun, le Foyer de l’Espérance a accueilli pendant 3 semaines un chantier VVV-SI destiné à rénover et embellir les locaux de cette institution de référence dans la prise en charge des enfants de la rue.

Durant 3 semaines, ce sont 7 jeunes Français des établissements Notre-Dame des Apprentis d’Auteuil qui ont participé activement à ce chantier ambitieux : construction et réfection des installations sportives (terrains de football et basket-ball, piscine) et embellissement des locaux (fresques murales, rénovation des sanitaires...).
Les encadrants ont notamment mis en avant l’effet bénéfique de cette immersion pour les jeunes Français, dans un contexte culturel différent, favorisant une confrontation à l’altérité et aux réalités de la vie au Cameroun.

JPEG JPEG
JPEG JPEG

2. Topo Sans Frontières / Open Street Map Cameroun :

L’association Topo Sans Frontières a, durant plus de 7 semaines, travaillé sur la planification foncière de deux communes camerounaises (Yoko dans la région du Centre et Dibombari dans la région du Littoral). Cette action visait à la mise à jour et la création (à partir d’un document papier) d’un plan communal de développement graphique et l’actualisation du Plan d’Occupation des Sols pour ces deux territoires. L’objectif était ainsi d’apporter une meilleure compréhension aux élus locaux des projets mis en œuvre sur leurs territoires et assurer une répartition plus équilibrée desdits projets.

La présentation réalisée lors de l’atelier de restitution organisé à Yaoundé a mis en lumière le travail de très grande qualité réalisé par ces jeunes, salué par les élus (maires et sénateur) présents ce jour. Des restitutions ont également été réalisées dans les communes bénéficiaires de ce projet.

JPEG

3. Pieds en l’air / "ADDERH" (Association pour le Développement Durable des Ressources Humaines) :

L’Espace Volontariats du Cameroun a eu l’occasion de visiter le chantier de l’association Pieds en l’air en partenariat avec l’association locale ADDERH. Ce chantier visait à la construction des bureaux du futur Centre socio-éducatif de la ville de Koutaba (région de l’Ouest) et la mise en place d’activités ludo-éducatives, œuvrant à la lutte contre le décrochage scolaire des jeunes de cette ville. Le chantier s’est bien déroulé et les 12 jeunes Camerounais et Français ayant pris part à cette expérience ont été très satisfaits.

PNG

4. Africafrance Solidaire :

Ce projet a abordé la problématique de l’insécurité routière au Cameroun et ses répercussions, notamment la prise en charge des personnes vivant avec un handicap suite à un accident de la route. Ce sont 5 jeunes Français et 7 Camerounais qui ont mené des activités de réflexion et sensibilisation sur la prévention routière auprès des acteurs de la sécurité routière et animé des ateliers d’expression sur le thème « Handicaps et Accidents de la route : Brisons le lien ».

PDF - 2.9 Mo
Bilan de l’action « Handicaps et Accidents de la route : Brisons le lien ».

L’impact de ce projet ne s’arrête pas au seul chantier puisque 2 des jeunes Français présents cet été et sous contrat de service civique, poursuivront jusqu’à la fin de l’année à Douala l’action engagée avec les partenaires locaux sur cette problématique cruciale pour le pays (les accidents de la route font plus de 6000 à 7000 morts au Cameroun chaque année).

PNG PNG
PNG PNG

Bilan :

Au final, ces projets ont été unanimement salués, tant par les associations françaises que les bénéficiaires locaux. La rencontre de jeunes Français et Camerounais a été un moment fort et participe au renforcement de la coopération franco-camerounaise.

L’Ambassade remercie l’Espace Volontariats du Cameroun pour le suivi conjoint de ces projets.

Félicitations à la jeunesse de France et du Cameroun !

Dernière modification : 06/10/2016

Haut de page