L’AUF et le MAEDI s’unissent pour la professionnalisation de l’enseignement supérieur.

JPEG


COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Yaoundé le 25 septembre 2014

L’AUF et le MAEDI s’unissent pour la professionnalisation de l’enseignement supérieur.

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et le ministère français des affaires étrangères et du développement international (MAEDI) représenté par l’Ambassade de France au Cameroun, ont signé le 23 septembre 2014, un accord cadre de partenariat. Il s’agit désormais pour les deux institutions, de coordonner et d’unifier leurs actions en vue de la modernisation des systèmes d’enseignement supérieur et de la professionnalisation des universités d’Afrique centrale et des grands lacs.

L’accord de partenariat entre l’AUF et le MAEDI résulte d’une collaboration fructueuse entre l’Institut de la Francophonie pour la gouvernance universitaire (IFGU) et le Pôle d’Appui à la Professionnalisation de l’Enseignement Supérieur (PAPESAC). « Au bilan de leurs actions conjointes figure notamment l’harmonisation des offres de formations conformes au système licence-master-doctorat dans les universités de l’espace CEMAC », comme l’a souligné Christine Robichon, Ambassadrice de France au Cameroun.

En effet, dans le cadre de ses activités, l’IFGU réunit des experts internationaux dont ceux du PAPESAC autour de séminaires et d’ateliers. L’institut a pour vocation d’améliorer l’ensemble des pratiques concourant au bon fonctionnement de l’enseignement supérieur dans les pays du Sud. L’atelier sur l’harmonisation du LMD en zone CEMAC et dans la région des Grands lacs en mai 2012 ou encore le récent séminaire organisé dans le cadre du projet de création d’un cycle de master et doctorat en gouvernance universitaire à l’Université de Yaoundé 2 en sont des illustrations.

Les objectifs qui guideront la mise en œuvre des actions de ce partenariat consistent à appuyer la modernisation des systèmes d’enseignement supérieur des pays d’Afrique centrale et des grands lacs ; favoriser la professionnalisation des établissements d’enseignement supérieur d’Afrique centrale et des grands lacs ; faire bénéficier les autres régions d’Afrique, notamment l’Afrique de l’Ouest et l’Océan Indien, des résultats du partenariat ; développer des synergies entre les activités de l’IFGU et du PAPESAC.

L’enjeu pour les deux institutions est donc d’atteindre des objectifs communs aux universités en matière de gouvernance, de planification stratégique, d’assurance qualité, de professionnalisation de l’enseignement supérieur et d’ingénierie de projets. Selon Bernard Cerquiglini, Recteur de l’AUF, « la signature de cet accord va servir de catalyseur d’une coopération durable qui permettra, entre autre, de mobiliser des ressources additionnelles au bénéfice des universités  ».

 

Pour aller plus loin :
L’AUF est une association mondiale d’universités francophones qui a pour objet de faire le lien entre les universités de langue française. L’association œuvre depuis plus de 50 ans dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle a vocation à former des professionnels aptes à contribuer au développement de leur pays. Elle regroupe à ce jour 800 établissements universitaires sur les cinq continents dans une centaine de pays, dont 59 membres (ou observateurs) de l’Organisation internationale de la Francophonie.
Pour plus d’information : www.auf.org

L’IFGU est chargé de déployer des actions pour le renforcement des capacités en terme de gouvernance universitaire auprès des établissement membres de l’AUF.
Pour plus d’informations : http://ifgu.auf.org/

En activité depuis 2010, le PAPESAC est une équipe d’experts qui a pour mission d’apporter une contribution au développement et à la professionnalisation de l’enseignement supérieur en Afrique centrale.

Dernière modification : 26/09/2014

Haut de page