Les arnaques récurrentes

LES ARNAQUES RÉCURRENTES

- Il vous est proposé d’acheter des objets d’arts en provenance des chefferies traditionnelles BAMOUN (Ouest Cameroun) à des prix relativement bas, pour les revendre dans un délai très court à un autre acheteur qui vous propose un prix alléchant et vous établit un contrat d’achat.
La réception de ce type de courriel, généralement personnalisé, est malheureusement courante. L’Ambassade recommande donc aux personnes contactées, notamment par internet, de faire preuve de la plus grande vigilance, les escroqueries en matière d’art local étant fréquentes."

- Une société prétendument Camerounaise vous contacte pour une relation d’affaire. Elle vous propose ses produits à un prix (maïs, pierre précieuse, semence de plante….). Se propose de vous mettre en place ou non en relation avec les services des impôts du Cameroun pour valider le contrat régissant votre partenariat d’affaires.

- Les membres du gouvernement ou une administration Camerounaise qui sollicitent auprès de votre société une grande quantité de vos produits (matériel immobilier, armement, matériel militaire, ameublement, véhicule,…) vous proposent de financer l’équipe d’expert ou la délégation gouvernementale qui se rendra dans votre société évaluer votre capacité à fournir la quantité commandée.

- Un individu ou une société qui se propose de vendre des animaux domestiques (chien, chat, perroquet,…), se propose également de gérer le transport de ces animaux jusqu’à votre domicile en vous présentant ou non des certificats de transit ou agrément d’une compagnie d’assurance pour animaux moyennant le versement de quelques acomptes.

- Suite à contact « virtuel » régulier sur internet avec une personne, celle-ci se dit bloquée lors d’un voyage au Cameroun et demande une assistance financière pour pouvoir quitter le pays.

- Proposition après appât plus ou moins long, de vous faire récupérer un très gros gain (héritage, compte bancaire bloqué, loto…) moyennant le versement préalable d’une somme d’appoint.

- Des individus utilisent les noms et l’entête de la Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’Arisanat du Cameroun pour extorquer de l’argent à leurs victimes. Généralement, les faussaires se font passer pour des employés de la Chambre de Commerce et notamment du "Bureau des permis" (qui n’existe évidemment pas) et demandent aux entreprises étrangères de payer pour obtenir le permis d’importer ou d’exporter au Cameroun , ce permis étant présenté comme la condition principale pour investir au Cameroun.

DÉMARCHES À SUIVRE

- Ne jamais agir dans l’urgence ou sous la pression de vos correspondants

- Contacter l’Ambassade de France à Yaoundé (services de sécurité intérieure) au (00237) 22 22 79 18 ou 17.

- Vous pouvez également vous adresser en France à n’importe quel service de police ou de gendarmerie pour expliquer votre situation, contacter INFO ESCROQUERIE au 0811 02 02 17 (n° vert gratuit) ou pour signaler un courriel ou un site suspect www.internet-signalement.gouv.fr.

 

Pour tous renseignements complémentaires nous vous invitons également à vous diriger sur le site internet Conseil aux voyageurs du Ministère français des affaires étrangères et européennes

— > Dossier sur ce sujet paru dans la presse locale :

PDF - 1.3 Mo
Cameroon Tribune du 14 mars 2012, pages 11-13

Dernière modification : 21/10/2016

Haut de page