Projet Ecole internationale des Forces de Sécurité de Yaoundé (EiForces)

Présentation du projet de l’Ecole internationale des Forces de Sécurité de Yaoundé (EiForces)

 

L’Ecole internationale des Forces de Sécurité de Yaoundé (EiForces) est un établissement public administratif de droit camerounais, dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière.

JPEG

 

Objectif
 

L’objectif du projet EiForces est, en s’appuyant sur une école camerounaise de métiers de « police », et au sein d’une filière de formation intégrée, de développer et disséminer, jusqu’au niveau continental, des standards professionnels communs pour l’accomplissement des missions de la composante police dans le cadre des opérations de soutien à la paix.

 

Historique
 

EI Forces est un projet de coopération multipartenarial qui a germé depuis 2005 et qui répond à un besoin sécuritaire continental. L’école EiForces a véritablement été mise sur pieds en 2008 et sa mission s’est précisée en 2009. La dynamique de l’école s’est accélérée en 2011 avec le début des premiers stages courts et a poursuivit son envol avec les premiers stages longs organisés en 2013 et le 1er diplôme d’état-major des forces de sécurité. Les piliers « ordre public » et « judiciaire » ont également pu être renforcés.

 

La formation EiForces

 

L’école EiForces propose actuellement à des professionnels de la sécurité une formation pluridisciplinaire et intégrée qui s’articule endeux niveaux :

- la division enseignement fondamental qui regroupe elle-même des formations « investigations judiciaires » et des formations « ordre public ».

- la division formations supérieures scindée en trois champs d’étude, à savoir : l’environnement de l’officier d’état-major, l’officier d’état-major adjoint opérationnel et les connaissances générales et interministérielles.

A l’issue des formations, les stagiaires obtiennent des diplômes.

La division formations supérieures forme pour un Diplôme d’état-major des forces de sécurité qui donne la possibilité d’occuper des fonctions opérationnelles au sein des états-majors de composante police ou de mission.

Cette filière permet également d’obtenir un Brevet d’études supérieur des forces de sécurité, au terme de 40 semaines de stage consacrées à plusieurs champs d’étude : la sécurité des personnes et des biens en Afrique, les connaissances spécifiques des forces, la planification stratégique et opérationnelle, le commandement opérationnel d’un groupement de forces et un Master 2 de sécurité intérieure.

Les formations de la division de l’enseignement fondamental concernent tous les pays d’Afrique francophone et également les pays non francophones de la CEEAC. Les formations de la division de l’enseignement supérieur concernent pour l’heure, en priorité les pays de la CEEAC et, à la marge, d’autres pays de l’Afrique francophone.

PNG

A travers la dynamique d’un cercle vertueux, l’école EiForces vise ainsi à former des policiers et gendarmes dans le cadre de la sécurité intérieure et des opérations de soutien à la paix.

 

Un projet multipartenarial

 

L’association de plusieurs partenaires financiers a permis de mener à bien le projet de l’Ecole internationale des Forces de Sécurité de Yaoundé (EiForces).

Contribuent financièrement au projet :
- la Communauté économique des États d’Afrique Centrale (CEEAC), qui reçoit des fonds de l’Union africaine, fonds en provenance de l’Union européenne
- l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)
- la France
- le Japon
- la Chine
- les États-Unis
- le Cameroun

Le Cameroun participe financièrement aux formations à travers l’achat de matériel, la mise à disposition de formateurs et de bâtiments pour abriter les stages.

La France apporte un appui logistique et un soutien financier aux formations du pôle « ordre public » et des conseils techniques aux formations du pôle « investigations judiciaires ». De plus, elle accompagne le projet en mettant à la disposition de l’école des coopérants conseillers techniques pour les deux divisions de formation : enseignement fondamental et enseignement supérieur.

Actualités de l’EiForces

- Clôture des stages de perfectionnement au commandement opérationnel de l’EIFORCES et du diplôme d’Etat-major des Forces de Sécurité (Yaoundé, 11 juillet 2016)
- Cérémonie de clôture des stages 13 et 14 de formation des formateurs en Ordre Public (FOP) à l’Eiforces
- 3e Colloque International de l’EIFORCES
- Cérémonie de fin de formation à l’EIFORCES
- "PLUS DE 300 MILLIONS DE FRANCS CFA POUR APPUYER LA FORMATION A EIFORCES"

Dernière modification : 03/10/2016

Haut de page